Probiotiques : efficacité et dangerosité

Définis comme des micro-organismes vivants, les probiotiques seraient efficaces pour l’amélioration de la composition du microbiote et le renforcement de l’immunité. Ces bactéries issues du tube digestif auraient ainsi des bienfaits certains pour ses utilisateurs. Pour autant, doit-on croire que la prise de ces levures est sans danger ? Cet article répond à cette question en présentant les effets positifs et secondaires des probiotiques.

Les probiotiques ont-ils réellement des effets positifs sur la santé ?

L’efficacité des probiotiques dans l’amélioration de la santé n’est plus à démontrer pour diverses raisons. Ces micro-organismes vivants aideraient à la synthétisation des vitamines, à la décomposition des aliments. Sa consommation boosterait en outre le système immunitaire et arrêterait la prolifération de bactéries à l’origine de maladies. Prendre des suppléments probiotiques contribuerait également à la reconstitution des bactéries utiles en termes de diversité et de nombre.

Par ailleurs, les probiotiques posséderaient de multiples autres bienfaits sur la santé bien que plus ou moins discutés. Ils seraient, en effet, efficaces pour la restauration de la flore intestinale chez de jeunes sujets souffrant d’une gastro-entérite. De tels effets positifs ne font pas l’unanimité avec la publication de deux études dans la revue New England Journal of Medicin. Celles-ci remettraient en cause les bienfaits des probiotiques dans ce type de traitement. Bien avant cette révélation, des chercheurs avaient réalisé des travaux d’après lesquels l’efficacité de ces micro-organismes vivants contre la diarrhée serait avérée.

Quid de la dangerosité des probiotiques ?

Malgré leurs nombreux bienfaits pour les personnes qui les prennent, les probiotiques ne seraient pas sans danger sur la santé. D’après des études réalisées par deux chercheurs du Tufts Medical Center de Boston, des infections graves seraient en rapport avec des souches probiotiques. Dans cette optique, ils recommanderaient l’arrêt de la consommation de ces bactéries avant la réalisation d’une coloscopie ou d’une chirurgie digestive.

Certaines populations seraient plus exposées aux effets secondaires de la prise de probiotiques. Les patients immunodéprimés ou hospitalisés, les personnes âgées ainsi que les enfants nés prématurés figureraient parmi ces populations. Une étude conduite par une équipe de chercheurs néerlandais publiée dans le Lancet en 2008 aurait révélé des effets secondaires graves de la prise de ces bactéries chez des sujets atteints de pancréatite sévère. Contrairement au placebo, ils aggraveraient le risque de mortalité chez ces patients.

PARTAGER