Tour d’Italie, zoom sur le Giro 2018

tour d'Italie

Le Giro fête ses 101e années pour cette édition 2018, avec un parcours total de 3 563 kilomètres. il se déroulera le 4 jusqu’au 27 mai. La course cycliste la plus célèbre après le Tour de France partira de Jérusalem et s’achèvera trois semaines plus tard à Rome selon la déclaration du RCS Sport, organisateur officiel du Giro. La Corsa Rosa aura-t-elle un nouveau propriétaire pour cette année ou Tom Dumoulin, le champion de l’année dernière, défendra-t-il son titre ? En tout cas, ce nouveau parcours d’Italie comporte 21 étapes prometteuses, dont 2 contre-la-montres et 6 étapes de haute montagne.

Un parcours original pour ce nouveau tour d’Italie

Le 101e Tour d’Italie promet l’originalité pour cette année avec son Grand Départ à Jérusalem, en Israël.

C’est en effet la première fois dans l’histoire des Grands Tours que le départ est fixé hors de l’Europe. Autre point marquant de cette édition, le départ prend un jour d’avance que les précédentes éditions.

D’habitude, le départ est fixé pour un samedi afin d’assurer la présence de tous les collaborateurs et les supporters, mais cette nouvelle compétition pour le maillot rose débutera un vendredi, précisément le 4 mai.

Cette prise d’avance sur la journée implique que le parcours en direction de l’Italie promet une journée de repos dès le lundi 7 mai. Les coureurs pourront ainsi reprendre la route des Alpes en traversant le Monte Zoncolan le 19 mai, lors de l’étape 14. Comme la tradition le veut, les étapes en montagne sont ce qui fait le charme du Tour d’Italie. L’épreuve comprend donc au total 6 étapes en haute montagne. En plus de tout ça, deux contre-la-montre se disputeront sur la première et la seizième étape.

Départ en Israël, de nouveaux coureurs natifs du pays

Son lot d’originalité ne s’arrête pas sur le parcours pour cette édition 2018. En effet, Guy Sagiv et Guy Niv, deux coureurs israéliens vont disputer la compétition du maillot rose. C’est une première fois dans l’histoire de la course en vélo européen que des coureurs hors de l’Europe y participent. Le renouveau dans la compétition s’étend pour de nouveaux horizons de participant. En tout cas, leur participation dans ce Giro ne restera pas inaperçue dans l’histoire du cyclisme, et ce, indépendamment de leur résultat.

Par ailleurs, Niv et Sagiv ne sont pas complètement inconnus dans le domaine du cyclisme, puisque le premier a terminé à la 71e place du Tour des Alpes, il y a quelques jours. Quant à Sagiv, il détient actuellement le titre de champion national en Israël. Il a même remporté la victoire deux années de suite depuis 2016.

PARTAGER