Tesla à la conquête des centres-villes avec le lancement de ses superchargeurs V3

Alors qu’elle est essentielle à la mobilité urbaine tant recherchée, la borne de recharge n’est pas disponible en grande quantité. Pour de nombreux constructeurs dont Tesla, rendre celle-ci accessible à un plus grand nombre d’automobilistes constitue un enjeu majeur. La marque californienne vient de procéder à l’implantation de son tout premier superchargeur à Berlin. De nombreuses autres métropoles européennes sont concernées par ce projet du fabricant américain.

Un déploiement à l’échelle mondiale

Si Tesla est une marque automobile célèbre, cela n’est pas uniquement dû à la qualité de ses véhicules électriques. Le constructeur américain se démarque aussi par sa capacité à déployer à travers le monde un important réseau de superchargeurs. L’enseigne compte plus de 17 467 pompes reparties sur 1 971 stations. Cette première politique d’implantation consistait à encourager les liaisons longues distances. Ce qui a conduit à l’installation des stations à intervalle régulier sur les autoroutes. En France, ces dispositifs sont installés à proximité de ces voies.

Avec ce superchargeur V3, une model 3 récupérera 120 km en seulement 30 minutes, se trouve sur le campus de l’EUREF, non loin de l’emblématique tour du gazomètre Schöneberg. L’un des responsables de l’entreprise n’a pas manqué d’annoncer un deuxième équipement de ce genre dans la ville de Berlin d’ici la fin de l’année. La cité berlinoise pourrait même en compte plus à cette date. Pour être utilisables sur ces superchargeurs, toutes les anciennes voitures Tesla devront faire l’objet d’une mise à jour.

Le soutien des autorités allemandes pour l’implantation des superchargeurs V3

Tesla veut aller vite dans ce processus d’implantation de ses superchargeurs V3 à travers les centres-villes des métropoles européennes. Le constructeur a confirmé de sa volonté avec l’inauguration en grande pompe de son tout premier superchargeur V3 urbain. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence du ministre allemand de l’Économie, Peter Altmaier. Cela dénote de toute l’importance que les autorités allemandes accordent à ce projet.
Avec ce superchargeur V3, une model 3 récupérera 120 km en seulement 30 minutes, se trouve sur le campus de l’EUREF, non loin de l’emblématique tour du gazomètre Schöneberg. L’un des responsables de l’entreprise n’a pas manqué d’annoncer un deuxième équipement de ce genre dans la ville de Berlin d’ici la fin de l’année. La cité berlinoise pourrait même en compte plus à cette date. Pour être utilisables sur ces superchargeurs, toutes les anciennes voitures Tesla devront faire l’objet d’une mise à jour.

Des capitales et grandes villes d’Europe en vue après Berlin

Sans qu’un calendrier précis n’ait été dévoilé par Tesla, on peut penser que plusieurs autres capitales et métropoles européennes seront équipées de superchageurs V3. Tout naturellement, la France fait partie des pays du vieux continent qui accueilleront ces installations dans les prochaines. Parmi les villes françaises susceptibles de voir s’installer des superchargeurs V3 en centre-ville, figurent Paris, Bordeaux, Marseille et bien d’autres encore comme Lille.

Alors le constructeur permettra aux véhicules électriques d’autres marques d’accéder à l’une de ses bornes comme le recommande la loi ? La question reste posée et les mois à venir nous situeront. Avec l’avènement des futures Model 3 et Model Y, construites la Gigafactory 4 de Berlin.

 

 

 

 

 

 

PARTAGER