Rugby : Israel Folau confirme ses propos homophobes

Israel Folau
source: creative commons

L’étoile du rugby australien persiste et ne regrette surtout pas ses affirmations homophobes. Le joueur de 29 ans a en effet confirmé ses déclarations : « J’ai dit ce que j’ai dit ces dernières semaines, je défends ce que je crois et je le maintiens ». Même les vagues de critique de la part des sponsors n’ont pas ébranlé l’idée de Folau.

Un commentaire qui a lancé la polémique

Le mois dernier, Israel Folau a fait connaître sur les réseaux sociaux ses propos concernant les relations entre personnes du même sexe :

« les homosexuels sont promis à l’enfer… »

Bien évidemment, ces déclarations ne sont pas passées inaperçues et le jeune joueur a subi l’assaut des critiques de la planète rugby. De nombreux pratiquants se sont levés contre sa façon de dénigrer les homosexuels.

Parmi eux, Tj Perenera, le demi-arrière de All Black lance dans un tweet son mécontentement :

« je suis 100 % contre les déclarations qui ont été faits par Israël. Ce n’était pas correct de dire cela. Ce n’est pas une attitude que je veux voir dans le jeu que j’aime. Il n’y a aucune justification pour de tels commentaires nuisibles ».

Rappelons que Folau s’est tenu à l’écart des Waratahs depuis mars suite à une blessure aux ischio-jambiers son club de Nouvelle-Galles du Sud. Mais les dirigeants du club de Sale lui ont donné une chance de se remettre sur le terrain pour disputer samedi à Sydney un match face aux Auckland Blues.

Malheureusement pour lui, cette opportunité s’est envolée, car les instances australiennes ont décidé d’annuler son recrutement après le tumulte qu’il a engendré auprès du public du ballon ovale.

L’arrière de l’équipe australienne ne regrette pas ses affirmations

À part son exclusion dans la sélection pour le prochain match avec les Waratahs, aucune autre sanction n’a été levée par Rugby Australia, à la déception des sponsors et des fans en colère contre lui. En effet, son comportement a été considéré comme un partage d’opinion. De ce fait, les sanctions ne sont pas applicables.

En fervent chrétien, Folau refuse d’en rabattre concernant les homosexuels. Il ajoute dans son commentaire que la polémique n’a pas diminué son désir de rester dans le rugby.

« J’ai dit ce que j’ai dit ces dernières semaines, je défends ce que je crois et je le maintiens, ça n’a rien à voir avec le rugby.»

a-t-il déclaré.

PARTAGER