La Fédération de Russie sanctionnée par la FIFA pour racisme

football russe

Une somme de 30 000 d’euros, tel est l’amende imposée par la FIFA pour la Fédération de Russie de Football après 1 mois de dénonciation sur les propos raciste de certains de ses supporters.

« À la suite d’une enquête exhaustive et notamment du visionnage de preuves vidéo, la Commission de discipline de la FIFA (…) a jugé la Fédération russe coupable d’infraction (…) », explique la FIFA.

Le racisme, un mal récurrent en Russie

Le match Russie-France le 27 mars dernier a été marqué par des comportements déplacés des supporters russes. En effet, les joueurs français ont été la victime de propos raciste en plus de moquerie lors de la rencontre. Un photographe de l’agence Reuters, présent sur le bord du terrain, a témoigné du fait que des cris de singes ont été répandus dès que les joueurs français tenaient le ballon. Le milieu du terrain N’Golo Kanté et l’attaquant Ousmane Dembélé ont été les plus visés.

La dénonciation du racisme envers la RFS ne date pas d’hier. En 2015, l’attaquant Brésilien Hulk a lancé une pétition contre les injures racistes de la part des supporters russes. Cet événement a d’ailleurs créé un vrai scandale lors de l’ouverture du Championnat dans le pays. Depuis, une campagne de lutte contre la discrimination a été lancée par la FIFA afin de prévenir les conflits qui pourraient arriver pendant les matchs. Mais apparemment, la RFS n’a pas encore pris des mesures dans ce sens, alors que la Russie s’apprête à accueillir la Coupe du monde.

Des règles strictes au sein de la FIFA

La FIFA a une approche de la discrimination à tolérance zéro (Article 4 du statut de la FIFA) et a mis en œuvre une série de mesures pour lutter contre la discrimination et promouvoir la diversité. Des systèmes de surveillance anti-discrimination ont déjà été mis en place depuis 2015 afin d’observer et de faire le rapport sur tous les 871 matchs des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Tous les matchs de la Coupe du monde seront de ce fait suivis au détail par la FIFA.

Lors des prochains tournois, y compris la Coupe du monde, la FIFA a également introduit une procédure en trois étapes en cas d’incidents discriminatoires. Cette loi permet aux arbitres d’intervenir immédiatement pour faire cesser le comportement discriminatoire.

En outre, la FIFA a publié un guide de bonnes pratiques sur la diversité et la lutte contre la discrimination pour soutenir l’ensemble de ses associations membres. Parlant en termes généraux, la FIFA invite tous les fans à venir dans les stades dans un esprit d’unité, de paix et d’amitié.

PARTAGER