Incendie au Datacenter OVH de Strasbourg: des milliers d’entreprise à l’arrêt

image ovh en feu

Le bâtiment abritant les serveurs informatiques d’OVH à Strasbourg a été victime d’un incendie ce mercredi. Selon les informations relayées par différents médias, c’est aux environs d’une heure du matin que les flammes se sont déclaré. Le feu a causé d’importants dégâts matériels.

Bien que circonscrit comme l’a indiqué la préfecture du Bas-Rhin, cet incident a rendu inaccessible les site internet de plusieurs milliers entreprises françaises. Retour sur cet important sinistre ayant ravagé le datacenter strasbourgeois du plus grand hébergeur français.

Le data center strasbourgeois d’OVH sérieusement touché

ovh strasbourg
photo prise par les pompiers en place

Le brasier a endommagé une bonne partie du centre de données à Strasbourg d’OVH cloud, la société française spécialisée dans l’hébergement.

L’incendie ravageur a touché le principal bâtiment accueillant les serveurs informatiques des entreprises hébergées. Les 4 étages de ce datacenter baptisé SGB2 de l’hébergeur ont été complètement détruits.

Quant à ceux du bâtiment voisin SGB1, ils l’ont été partiellement. Seuls les immeubles nommés SGB3 et SGB4 ont échappé aux effets dévastateurs des flammes.

Malgré un bilan matériel, très lourd, aucune perte en vies humaines n’est à déplorer.

Cela est à mettre à l’actif des sapeurs-pompiers qui se sont fortement mobilisés pour venir à bout des flammes. Aidés par leurs homologues allemands, les soldats du feu ont pu circonscrire l’incendie aux environs de 5 h 30 ce mercredi 10 mars.

Le travail des pompiers ayant consisté à éviter une propagation du feu à l’ensemble des bâtiments d’OVH. Ce qu’ils sont parvenus à faire en mobilisant plus de 43 véhicules dotés des équipements appropriés.

Le site d’OVH non classé Seveso selon la préfecture du Bas-Rhin

Contrairement à l’annonce qui avait été faite un plus tôt, le site strasbourgeois d’OVH n’est pas classé dans la catégorie Seveso. La préfecture du Bas-Rhin indique à cet effet qu’aucune pollution toxique n’a été identifiée en dépit d’une propagation exceptionnelle de fumée.

Il convient toutefois de rappeler que dans la zone portuaire du Rhin où se situe le datacenter de l’hébergeur, on retrouve plusieurs sites classés Seveso.

D’importantes conséquences pour les sites hébergés

En détruisant entièrement et partiellement les bâtiments SGB2 et SGB1, l’incendie a fortement impacté les entreprises ayant des serveurs localisés dans le datacenter d’OVH.

Après la survenue du sinistre, plusieurs sites web sont inaccessibles.
Parmi les victimes de cet incident, figure Data.gouv.fr.


Dans un tweet, la plateforme de données publiques du gouvernement a fait savoir ce matin que tout accès à son site internet était impossible.

Le site de plusieurs autres organismes privés et publics sont également touchés.

On peut notamment citer celui de TV Vendée, de l’éditeur juridique Tissot, de la Fédération des Médecins de France ou encore de CCI Formations Côtes d’Armor.

On peut imaginer les conséquences de cette inaccessibilité de leur site sur les activités des entreprises dont les serveurs sont stockés chez OVH et partis en fumée.

Message aux entreprises: faites des sauvegardes externes

C’est le lieu de rappeler aux entreprises concernant ou non pas cette situation l’importance de certaines dispositions.

Il faut toujours penser à effectuer des sauvegardes de ses données informatiques. Il s’agit de la solution idoine pour ne pas les perdre au cas où de tels événements se produiraient.

Il ne faut pas déléguer cette tâche à votre hébergeur web, mais prendre cela à bras le corps. vous pouvez soit opter pour une sauvegarde dans un cloud tiers, différent de votre hébergeur, soir de faire cela à l’aide d’un serveur NAS hébergé chez vous.