Google : passage au « zéro carbone en 2030

A l’instar de Facebook, d’Apple ou encore d’Uber, Google affiche ses objectifs pour un fonctionner de manière plus écologique dans les 10 prochaines années. Le géant américain d’Internet a dévoilé ce lundi 14 septembre, son plan de décarbonage de toutes ses activités d’ici 2030. Zoom sur cette volonté de l’entreprise californienne de passer à zéro carbone dans une dizaine d’années.

Cette décision de la filiale de la société Alphabet s’inscrit dans la nouvelle dynamique des mastodontes de la Silicon Valley en matière d’écologie. Pour ce faire, Google s’intéresse de plus en plus aux investissements dans les énergies « vertes ». L’idée étant de parvenir à un  fonctionnement permanent de l’ensemble de ses équipements, sans aucune émission de CO2.

Evolution des pratiques

Dans son communiqué de ce lundi, Google annonce un changement de ses pratiques. Elle a commencé à fonctionner avec une énergie sans carbone dans ses bureaux et des data centers répartis dans tout le monde entier. La société compte ainsi opérer avec ces énergies propres 24/24 et 7J/7. Pour vous donner une idée de l’importance des data centers, sachez ceux-ci assurent l’alimentation des services et produits de la firme californienne. En d’autres termes, de nombreuses actions que vous réaliserez seront désormais alimentées par des énergies vertes. C’est le cas notamment de l’envoi des e-mails via Gmail, du visionnage de vidéo sur YouTube ou encore de la recherche dans Google.

Une évolution de ses pratiques est par conséquent nécessaire pour que le géant du Web puisse tenir sa promesse. Pour réussir ce pari, Google doit prendre en considération les problèmes relatifs à un approvisionnement sans interruption par des sources d’énergies propres. Comme on doit le savoir, celles-ci proviennent soit du soleil pour les panneaux solaires ou du vent pour les éoliennes.

Pour garantir un fonctionnement continu de l’ensemble de ses services, Google opte pour l’utilisation de l’intelligence artificielle. La firme compte ainsi optimiser la gestion de sa consommation tout en privilégiant la technique de stockage d’énergie sur batterie.

Une politique axée sur les investissements dans les énergies propres

Google ne fait pas que changer de pratiques. L’entreprise américaine entend réaliser de nouveaux investissements dans les énergies vertes. Pour l’heure, le montant de ces financements n’est pas encore connu. Toutefois, le géant d’Internet souhaite ainsi investir afin de réduire fortement ses émissions de CO2. Pour preuve, la baisse attendue correspondrait au retrait de la circulation de près d’un millions de véhicules chaque année.

Google révèle en outre des achats de «  compensations carbone haut de gamme » avec pour objectif de se défaire son lourd héritage carbone depuis le début de ses activités. L’entreprise n’a pas donné de détails sur cette procédure. Cependant, on peut penser que celle-ci prendrait la forme d’investissements dans la protection des forêts ou les énergies propres. Les prochains jours devraient nous situer sur ce point.

 

PARTAGER