Comment fonctionne le portage salarial ?

Apparu à la fin des années 80 et ayant fait l’objet d’une légalisation en 2008, le portage salarial désigne une forme d’emploi aux multiples avantages. Défini par l’article L1251-64 du Code du travail comme une relation tripartite, c’est un dispositif assez original qui séduit de plus en plus de travailleurs indépendants. Quel est le principe de fonctionnement de cette solution qui assure l’indépendance des consultants tout en permettant de profiter des atouts du statut de salarié ? Cet article répond à cette question en vous expliquant comment marche le portage salarial.

Portage salarial : quel est son principe de fonctionnement ?

En tant que relation contractuelle qui unit un consultant, une entreprise cliente et une société de portage, le portage salarial se démarque par la simplicité de son principe. Le travailleur porté conserve toute sa liberté dans l’exécution de son travail. Cela dit, il bénéficie d’une réelle autonomie dans le choix et la gestion des missions à réaliser. Il fait donc son choix en fonction des profits qu’il est en mesure d’en tirer et de ses envies.

En contrepartie du travail effectué, il ne perçoit pas d’honoraires comme dans le cas d’un prestataire classique. L’entreprise de portage salarial se charge de lui verser un salaire. Les frais professionnels lui sont également remboursés par celle-ci. De plus, le travailleur porté a droit aux avantages que confère le statut de salarié. Il bénéficie ainsi à ce titre d’une retraite et d’une couverture sociale. Des indemnités de chômage peuvent être lui être versées entre ses missions.

Quant à la société de portage salarial, elle a pour rôle d’établir le contrat de prestation avec le client dès lors que le consultant porté trouve une mission à exécuter. Elle se charge également de la gestion de toutes démarches administratives et fiscales liées à l’activité du salarié porté. Ce qui permet à ce dernier de mieux se concentrer sur le cœur de son métier.

Quel est le coût d’un portage salarial ?

Tel que présenté précédemment dans son principe, le portage salarial engendre un coût pour le consultant porté. Des frais de gestion sont ainsi prélevés sur le chiffre d’affaires cumulé réalisé par le salarié porté comme une contrepartie des services qui lui sont offerts. Ces frais sont une compensation des dépenses effectuées par l’entreprise de portage salarial en vue de l’exécution de sa prestation. Ils englobent ainsi les dépenses de fonctionnement de la structure juridique de la société de portage telles que les salaires des dirigeants et des salariés, les taxes et impôts sans oublier les frais liés au dispositif de portage proprement dit.

D’une manière générale, le coût d’un portage salarial oscille entre 5 et 15% du chiffre d’affaires généré, bien qu’il varie d’une entreprise à une autre.

Comment calculer mon salaire en portage salarial ?

Lorsque vous êtes un consultant porté, vous devez savoir calculer votre salaire. Gardez à l’esprit que dans le cadre de cette relation contractuelle, la société de portage salarial vous verse un salaire au prorata du chiffre d’affaires que vous réalisez. Pour vous faire une idée de votre rémunération en tant que salarié porté, il faut retrancher les frais de gestion que prélève l’entreprise de portage salarial sur votre chiffre d’affaires cumulé. Ceux-ci se situent entre 5 et 15 % du chiffre d’affaires que vous cumulez sur une période déterminée d’accord parties.

PARTAGER