Comment développer sa start-up ?

CEO

La start-up est de plus en plus populaire en France. De par sa facilité de création, la possibilité de faire évoluer le projet rapidement, et par l’absence de lourdeur de la hiérarchie, de nombreuses personnes se sont lancés dans la création de ce type de société à l’image libre et cool.

Toutefois, pour bien comprendre les subtilités du fonctionnement d’une start-up, il est important de clarifier certaines notions. Dans cet article, nous allons vous transmettre 5 conseils pour construire votre projet de start-up de manière optimale.

1. Créer un produit adapté à votre marché

Créer un produit ou un service adapté à votre marché est une offre qui va tout simplement fusionner avec vos clients potentiels. De nombreux créateurs de start-up sont des personnes qui n’ont pas pu réaliser certaines choses auparavant dans leur vie.

C’est en adaptant correctement un produit à son marché que l’on parvient à créer de l’engagement.(clients, produits similaires créés par des concurrents…) De nombreux créateurs de start-up sont des personnes qui n’ont pas pu réaliser certaines choses auparavant dans leur vie.

2. Avoir une bonne équipe

Travail en openspace

Quand un investisseur s’intéresse au projet d’une start-up, il voit bien entendu le potentiel du service ou produit, mais aussi, et surtout, l’équipe de travail qui compose la structure. Pour arriver à ses fins, il faut faire de nombreuses recherches, se documenter et connaître son marché par cœur.

Pour que votre équipe soit complète et puisse travailler “main dans la main”, nous vous conseillons de diviser votre entreprise en trois secteurs:

  • Un secteur commercial
  • Un secteur technique
  • Un secteur administratif
  • Quand chaque personne a rejoint son secteur de prédilection, chacun peut se concentrer sur son pôle de développement.

3. Travailler les canaux de communication

Pour que votre start-up fonctionne, vous devez effectuer une bonne communication auprès des différentes cibles. Il va falloir choisir des canaux de communication adaptés et les adapter en fonction de vos attentes. Pour beaucoup de start-ups, la communication se fait via le web, car c’est un support de communication gratuit, qui limite les risques financiers de l’entreprise. Pour ça, on va souvent utiliser le traditionnel site web et les réseaux sociaux.

Voici les réseaux sociaux les plus couramment utilisés dans le cas d’une start-up :

-Facebook : possibilité de trouver de nombreux groupes dans la thématique de votre entreprise

-Twitter : met surtout en avant l’actualité et des infos instantanées

-LinkedIn : axé sur l’image et le visuel,

-Instagram : axé sur l’image et le visuel,

Pensez également au « bouche à oreille ». Même si ce procédé paraît un peu “old school” vous aurez des retours de clients concernant votre produit et vous pourrez réajuster votre offre.

4. Garder un œil sur la concurrence

En fonction de votre domaine d’activité, la notion de concurrence est très fluctuante. C’est encore plus le cas concernant les start-ups qui sont dans le domaine du service. Garder un œil sur la concurrence permet de connaître l’évolution du marché, de connaître les produits et les offres pour toujours garder une longueur d’avance. D’autant qu’une start-up, à ses débuts, ne peut pas toujours rivaliser avec une concurrence déjà en place dans le secteur d’activité.

Voici quelques idées qui vous permettront de connaître l’évolution du marché :

  • Vous abonner à des revues dédiées à l’entrepreneuriat
  • Participer à des conférences
  • Vous rendre dans des salons sur des thèmes en rapport avec votre domaine
  • Observer la concurrence sur Internet
PARTAGER