Comment choisir sa planche de bodyboard ?

bodyboard

Ces dernières années, le bodyboard est entré dans le cercle des sports nautiques les plus pratiqués. Procurant plaisir et sensations fortes, cette discipline compte en effet de plus en plus d’adeptes.

Mais pour pouvoir le pratiquer dans les meilleures conditions, vous devez vous doter du matériel adéquat. Et comme pour la plupart des sports nautiques, la planche est l’équipement de base du bodyboard. Vous êtes un débutant et vous ne savez pas comment choisir votre planche ? Voici quelques conseils et astuces afin que vous fassiez le bon choix.

La pratique du bodyboard

Le bodyboard est un sport nautique proche du surf. Comme ce dernier, il consiste à surfer sur les vagues. La grande différence entre les deux est que le bodyboard se pratique avec une planche souple et plus courte que celle utilisée pour le surf. Les dimensions de la planche sont d’environ 1 mètre de long et 60 cm de large pour seulement quelques centimètres d’épaisseur. Il s’agit d’une moyenne, puisqu’en réalité, les dimensions d’une planche de bodyboard changent selon le gabarit du pratiquant. Nous entrerons dans les détails, un peu plus tard.

Afin de faciliter son départ sur la vague, le bodyboardeur doit impérativement s’équiper d’une paire de palmes. La plupart du temps le bodyboardeur utilise sa planche en position allongée. Mais les professionnels de cette discipline arrivent à exécuter différents types de figures. D’après les historiens du surf, le bodyboard a été inventé dans les îles du Pacifique. Cette discipline vous intéresse ? Alors il est temps pour vous de vous équiper et de vous lancer. Mais tout d’abord, achetez un bodyboard et tous les accessoires nécessaires. Voici nos conseils pour bien choisir votre planche.

Choisir sa planche de bodyboard

Le choix d’une planche n’est pas chose facile, surtout si vous êtes un amateur. Parfois, même pour les professionnels, cet exercice est un véritable casse-tête, en raison de la diversité des offres proposées par les nombreuses marques. Pour ne pas vous perdre dans vos choix, vous devez vous baser sur plusieurs paramètres.

Quelle taille de planche choisir ?

Le premier critère de choix d’une planche de bodyboard est sa taille. Selon votre gabarit, vous devez choisir la taille de planche adéquate. Si la planche est trop petite, vous aurez du mal à flotter et à prendre les vagues, car celle-ci aura tendance à couler. À l’inverse, si la planche est trop grande, certes, vous flotterez plus facilement, mais il vous sera difficile de la contrôler, surtout dans les vagues puissantes.

La taille de la planche de bodyboard est indiquée en pouce. Un pouce équivaut à 2,54 centimètres. Lorsque vous vous rendez en magasin, le plus souvent, le vendeur vous conseille de choisir une planche qui arrive à hauteur du nombril. En outre, les surfeurs plus aguerris prennent aussi en compte d’autres paramètres. Les bodyboardeurs les plus habiles ont en effet tendance à choisir des planches plus courtes que la normale lorsqu’ils surfent sur de plus petites vagues creuses et puissantes. Par contre, ils choisiront une planche plus longue pour surfer sur une vague molle et plus grosse.

Le type de tail

Les planches de bodyboard sont classées en deux catégories de tail : les bat tail et les crescent tail. En général, les planches bat tail offrent plus de stabilité et de vitesse dans les vagues. Les planches crescent tail, quant à elles, sont plus maniables. C’est la raison pour laquelle cette deuxième catégorie de planche est la plus utilisée, car elles sont considérées par les bodyboardeurs comme étant plus polyvalentes. Les planches crescent tail permettent à la fois de rider en position couchée (en prône) et à genoux (drop knee). Ce sont généralement les débutants qui choisissent les planches bat taille.

bodyboard

Le choix des matériaux

Le noyau est le principal composant d’une planche de bodyboard. Celui-ci est constitué de mousse. Selon le type de la planche et sa marque, plusieurs types de mousses peuvent être utilisés pour la fabrication du noyau. Tout d’abord, il y a le polyéthylène (PE) qui permet de fabriquer des noyaux souples, très efficaces pour surfer dans les eaux tempérées, dont la température est en dessous de 20° C. Ces types de planches sont recommandés pour les débutants, car elles permettent de progresser et d’atteindre un bon niveau rapidement.

Il existe également des noyaux en polypropylène (PP). C’est à partir de ce matériau que l’on fabrique les planches rigides. Plus rapides et plus dynamiques, les bodyboards en polypropylène conviennent aussi bien aux eaux froides qu’aux eaux chaudes. Ces dernières ont tendance à l’assouplir au fur et à mesure que vous les utilisez.

Puis, il y a aussi les planches avec des noyaux fabriqués avec du polypropylène basse densité (NRG). Apparues à partir de l’année 2010, les planches en NRG ont la particularité de s’adapter à toutes les températures. Grâce à sa basse densité, la NRG est plus souple que la PP classique. D’ailleurs, elle est encore plus souple que le PE. Par ailleurs, il existe aussi des planches avec des noyaux 3D, également appelés tricore. Le tricore est un mélange de PP et de PE. L’association de ces deux matières rend ce matériau plus lourd. Mais l’avantage avec les planches 3D est qu’elles permettent de rider confortablement sur toutes les températures d’eaux. Vous pouvez donc les utiliser partout.

Enfin, les planches fabriquées avec de l’EPS sont les plus accessibles du marché. Ayant une très bonne flottaison, elles conviennent surtout aux usages en eaux froides. Si vous êtes débutant, ce type de planche vous permettra d’apprendre à rider en peu de temps.

En se basant sur les caractéristiques de chaque matériau que nous venons de voir, voici un petit récapitulatif. Les planches en PE et en NRG conviennent très bien aux débutants et aux bodyboardeurs occasionnels, car elles permettent de progresser rapidement. De leur côté, les pratiquants réguliers choisiront plutôt les planches en PP, car celles-ci conviennent aussi bien aux eaux chaudes qu’aux eaux froides.