Tennis : 10 000 euros d’amendes pour Bernard Giudicelli pour diffamation

Tennis, Bernard Giudicelli, Gilles Moretton
Tennis, Bernard Giudicelli, Gilles Moretton

Ce Mardi, la sanction vient de tomber pour le président de la Fédération Française de Tennis, Bernard Giudicelli. Il doit payer une amende  de 10 000 euros. Si le 5 mars dernier ce haut responsable du tennis français a divulgué des informations embarrassantes concernant Gilles Moretton, ce dernier a porté plainte pour diffamation. Par ailleurs, le président de la FFT n’a pas apprécié la candidature de l’ancien joueur français à la présidence de la ligue de tennis AURA. 

Tennis : les propos diffamatoires de Bernard Giudicelli

Lors de sa conférence de presse le 5 mars dernier, le président de la FFT a évoqué le fait que Gilles Moretton ne devrait pas se lancer à la présidence de la ligue de tennis d’Auvergne-Rhônes-Alpe. Selon toujours Giudicelli, Moretton a été impliqué dans les affaires de vente de billet à cinq fois plus cher que sa valeur initiale en 2011. Ce qui risquera de détruire les images du tennis français.

C’est à ce propos que l’ancien joueur de tennis a porté plainte contre le numéro un de la FFT. Selon le procureur Bernard Reynaud, cet acte de Giudicelli est indignement qualifié de diffamation. A cet effet, il convient au tribunal correctionnel de Lyon de décider du sort du président de la FFT.

Tennis : la réaction de Gilles Moretton

Après avoir été insulté par le président de la FFT, il a fait appel à son avocat, Me Alain Jakubowicz. Puis, il a conduit l’affaire jusqu’au tribunal lyonnais.

Par contre, l’une des raisons qui a poussé l’ancien tennisman professionnel à aller à la course pour la présidence de la ligue de tennis d’AURA, c’est de pouvoir contribuer au développement de son sport préféré et de lui rendre tout ce dont il a retenu.

 

 

Offre Bwin

Commentaires

commentaires

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER